Trouble de l'ATM

L'articulation temporo-mandibulaire, ou ATM, correspond à l'articulation située entre la mâchoire inférieure et la cavité temporale (devant l'oreille). Toute anomalie morphologique de l'articulation ou de l'occlusion dentaire et tout dysfonctionnement lors de la fonction de mastication, peuvent se traduire par des symptômes divers dominés par des douleurs et des craquements. Revenons sur les conditions de sa formation, ses symptômes, ses traitements et les meilleurs moyens de prévention.
Que sont les troubles de l'articulation temporo-mandibulaire ?

Un décentrage de l'articulation temporo mandibulaire, de quelque origine qu'il soit, va entraîner une souffrance et des contractures musculaires. Ces dernières vont augmenter la pression dans l'articulation. Un cercle vicieux s'enclenche.

L'articulation temporo mandibulaire (ou temporo maxillaire) est composée d'un côté par l'extrémité supérieure de la branche montante de la mâchoire inférieure (condyle maxillaire) et de l'autre, par une cavité située au niveau de la tempe : la cavité glénoïde. Un ménisque, appelé aussi disque, sépare les deux surfaces articulaires et permet la mobilité lors de la mastication. Ce ménisque amortit également les chocs. Une capsule et des ligaments entourent l'articulation.

De la bonne qualité de l'ATM va donc dépendre l'occlusion dentaire (positionnement des dents supérieures et inférieures, bouche fermée) mais aussi la mastication. Toute anomalie morphologique des surfaces articulaires, du ménisque les séparant (luxation ou déplacement) ou des ligaments, tout dysfonctionnement lors de l'occlusion dentaire ou de la mastication peuvent donc avoir des traductions cliniques variées et pour certaines, éloignées de la zone concernée, d'où les difficultés de diagnostic. La douleur est souvent présente. On parle alors de syndrome algo-dystrophique de l'articulation temporo-mandibulaire ou SADAM.

Qui est concerné par des troubles de l'articulation temporo-mandibulaire ?

Un trouble de l'ATM peut apparaître au décours d'un traumatisme sur la mâchoire.

Les troubles de l'ATM concernent les deux sexes, à tout âge. Un adulte sur 2 souffre d'un trouble de l'ATM, mais seul un sur 10 consulte. La pathologie méniscale de l'articulation temporo-mandibulaire est 3 fois plus fréquente chez la femme âgée de 20 à 40 ans que chez l'homme du même âge.

Certaines morphologies particulières peuvent générer des troubles de l'ATM :

  • Une mauvaise occlusion dentaire responsable d'un porte-à-faux entre les dents supérieures et inférieures (les dents entrent en contact 1000 à 1500 fois par jour),
  • Un changement de côté de mastication,
  • Absence d'une ou plusieurs dents, en particulier une première molaire en bas,
  • Anomalie de l'occlusion des incisives avec un recouvrement très important des incisives du bas par celles du haut,
  • Ablation d'une dent de sagesse, en cas de bridge ou de couronne mal posés.